Temple de la renommée

Mais qu’est-ce que l’on entend par Temple de la renommée?  Par temple, on peut penser à un lieu où l’on célèbre un culte.  Dans le cas présent, il s’agit du culte de l’excellence. Quant au terme renommé, il évoque l’idée de la célébrité et de la bonne réputation. Le Temple de la renommée est situé sur les murs de la place d'accueil de l’Académie les Estacades. À tous les jours, ceux qui y circuleront pourront donc constater que ces intronisés ont été, comme eux, des élèves. Des élèves qui ont concilié à la fois sport et études. Des élèves qui ont cherché à donner le meilleur d’eux-mêmes. Des élèves qui se vouaient à l’excellence.

 

Intronisé au Temple de la renommée en 2011

Marc Quessy

Marc Quessy a été victime d’un accident de la route peu avant ses vingt ans ce qui lui priva de l’usage de ses jambes. Sportif de nature, il commença d’abord à faire du sport en joignant une équipe de basketball en fauteuil roulant. Talentueux et déterminé, il se greffa rapidement à l’équipe canadienne. Également attiré par l’athlétisme, Marc Quessy commença aussi à s’entraîner à la course en fauteuil roulant où ses performances furent rapidement éblouissantes. Ne pouvant s’entraîner dans les deux disciplines, Marc délaissa le basket-ball au profit de l’athlétisme, ce qui le mena à participer à trois Jeux paralympiques en plus de porter l'uniforme canadien aux Jeux du Commonwealth et aux Jeux de la Francophonie. Au cours de sa carrière, il récolta un impressionnant total de neuf médailles paralympiques. Participant aux Jeux de Séoul (1988), Barcelone (1992) et d’Atlanta (1996), l'ex-coureur en fauteuil roulant possède donc un parcours sportif extraordinaire.

 

Intronisé au Temple de la renommée en 2010

Serge Morin, intronisé à titre de bâtisseur

Les réalisations de cet intronisé sont multiples. Pourtant, son plus haut fait d’armes est certainement que son initiative a eu pour effet d’aider à définir  ce qu’est un programme Sport-études, et ce, à l’échelle provinciale. Ses décisions prises il y a déjà plus de 20 ans, font encore en sorte que le Sport-études de l’Académie les Estacades soit la référence au Québec dans ce type de programme. Sans cette initiative, tout ce qui en a découlé serait inexistant. Pensons entre autres, au centre sportif Alphonse-Desjardins, à tous ces jeunes qui ont concilié le sport et les études avec succès et aux athlètes de la région qui se démarquent sur la scène internationale.

 

Intronisés au Temple de la renommée en 2009

Geneviève Beauchesne-Sévigny

Étudiante à l’Académie de 2000 à 2002, elle est la preuve qu’il est possible de concilier Sport et études avec succès, et ce à un très jeune âge. De plus, ses performances tant sur les scènes locale, nationale et internationale sont le témoignage d’une détermination et une discipline à tout épreuve. Entre autres, cette intronisée a décroché sa place sur l’équipe nationale senior en 2006 à l’âge de 20 ans. De plus, elle a pris part à des compétitions en Allemagne, Belgique, Etats-Unis, Hongrie, Mexique, Pologne. Finalement, elle a représenté le Canada aux  Jeux Olympiques de Pékin en K-4.

Steve Bégin

Cet intronisé est natif de Trois-Rivières et a été capitaine du midget AAA de l’Académie Les Estacades pendant deux saisons. Il a, entre autres, dans sa carrière, été repêché par les Flames de Calgary en 1996 et remporté la Coupe du Président en 1997-1998. Il remporte aussi le championnat de la Ligue Américaine de Hockey avec les Flames de Saint-John (équipe mineure des Flames de Calgary) et est récipendaire du trophée du joueur le plus utile en série. Bégin a par la suite rejoint les Canadiens en 2003. Reconnu pour sa fougue et son courage, ce joueur à caractère défensif se voit remettre en 2006 chez les Canadiens le trophée Jacques-Beauchamp, remis au joueur ayant joué un rôle déterminant dans les succès de l'équipe sans en retirer d'honneur particulier.

Maxim Lapierre

Cet ancien élève de l’Académie Les Estacades a joué pendant deux saisons avec le midget AAA de l’école. Il a, entre autres lors de la saison 2000-2001, accumulé un total de 41 points en 35 matchs, réussi un match de 6 points, et compté 4 buts gagnants. À sa première saison avec le Rocket de Montréal, il terminera au 7e rang des meilleures recrues dans la LHJMQ. Il sera nommé Capitaine du Rocket à sa 4e campagne dans le circuit Courteau. Il se démarque avec son coup de patin et sa capacité de jouer dans les deux sens de la patinoire et ces qualités font en sorte qu’il devient le 3e choix des Canadiens et le 61e au total lors de l’encan amateur de la Ligue nationale de hockey tenu en 2003.

 

Intronisé au Temple de la renommée en 2008

Carl Gourgues

Carl Gourgues a joué son football scolaire dans l'organisation de l'Académie les Estacades principalement à titre de joueur de ligne à l'attaque. Lors de son passage, il fut sélectionné au sein de l'équipe d'étoiles de la ligue ainsi que sur l'équipe du Québec en prévision du Championnat canadien. En 1995, Carl a aidé l'Académie les Estacades à mettre la main sur le Bol d'Or.
Par la suite, il a poursuivi sa carrière avec les Diablos du Cégep de Trois-Rivières, le Rouge et Or de l'Université Laval, les Lions de la Colombie-Britannique et les Tiger-Cats de Hamilton. Cette année, il a aidé les Maraudeurs de Shawinigan à mettre la main sur le titre de Ligue métropolitaine de football sénior.